Enseignement secondaire : le Collège

Le collège favorise le développement de la personne

Accompagner pour éduquer :

Une équipe est présente pour accompagner, encadrer et participer au suivi des études des élèves tout au long de leur scolarité dans les différents lieux de vie et d’apprentissage. Pour cela, il existe un responsable des études, une équipe de vie scolaire et une infirmerie.

 

Éduquer à la responsabilité, accompagner l’Autre au quotidien grâce aux activités du club Serviam :

  • Valoriser les attitudes positives des élèves pour leur permettre de progresser dans leur autonomie et dans leur prise de
 responsabilités à travers la mise en place d’un permis à points et de la note de la vie scolaire.
  • 

Faire grandir des jeunes citoyens grâce à la formation des délégués et à la participation au Conseil municipal des enfants.
  • Éduquer à la prévention avec la mise en place d’un parcours santé et de l’attestation scolaire de sécurité routière.
  • Proposer des journées d’intégration, qui contribuent à la cohésion et à la fédération des groupes classe.

 

Chaque année depuis dix ans, les élèves du collège Institut Familial organisent un repas pour récolter des fonds pour les enfants africains. Ils déjeunent d’un bol de riz symbolique et le prix de ce repas est utilisé pour financer la construction d’une école au Sénégal. Cette école est à Sandiara. Les élèves peuvent effectuer des dons supplémentaires en faveur de ce projet. Cela aidera à la construction d’écoles et de maisonnettes pour les élèves et les enseignants. Ils pourront également acheter des stylos, bureaux et autre matériel. Grace à cela, les enfants pourront apprendre, s’amuser et interagir.

Septembre 2019 – Des nouvelles de Sandiara

(résumé de la lettre de sœur Christine Faye)

Création d’un secrétariat avec Marie-Louise Mossane Faye : une aide nécessaire !

Grâce aux aides apportées par les actions de solidarité, l’école de Sandiara peut aider les familles dans l’incapacité de payer la scolarité ainsi que les livres car tous les parents ne peuvent pas acheter de bons livres à leurs enfants (12 000 FRS CFA en CE1 et CP/18 000 FRS CFA en CE2 ; pour la majorité des parents, c’est un grand sacrifice.

Cette année, les classes sont déjà pleines et il y a des listes d’attente car l’école ne veut pas dépasser 58 élèves par classe.

La création de la cantine scolaire l’an passé a permis de conserver des effectifs importants en maternelle et aussi en CP et CE1.

La cuisinière Thérèse Faye fait des repas avec les moyens du bord mais c’est toujours très bon, les parents ont accepté de payer une petite rémunération de 1000 FRS CFA par mois pour la cantine (4 repas par semaine). Seuls les enfants des villages sont admis à la cantine car ils viennent de loin !

Pour les sœurs, quelques changements sont intervenus : la construction de la maison de la communauté est lancée avec des réunions de chantier tous les 15 jours. Les conditions de construction ne sont pas faciles car il faut éviter les fissures et finir avant la saison des pluies.

 

Visualisez la revue

de l’Institut Familial – Théas 2020-2021